Assemblée annuelle de la Bibliothèque Sonore d'Orthez

 le 11 janvier 2011

Extrait de l'intervention de Lucien Lucantis

Président de la Bibliothèque Sonore

 


Merci à tous d'avoir répondu à notre invitation et permettez-moi de vous souhaiter une très bonne année 2011.

Je salue particulièrement Mrs les élus locaux, notamment M. Le Député, dont c'est la première participation à notre traditionnelle assemblée annuelle. Je salue également Mme Danièle Lalaude , représentant M. Stagliano, président de la Fédération Départementale des Aînés Ruraux des Pyrénées Atlantiques,  enfin je remercie Mme Orliac, Directrice de la Médiathèque de nous permettre de vous recevoir tous, dans cette salle de lecture.

 

Traditionnellement, une assemblée annuelle consiste à faire le bilan de l'exercice écoulé et à dresser le catalogue des actions à entreprendre pour la nouvelle année. Je vais vous épargner pour cette fois cette litanie souvent fastidieuse, tout en précisant que nous rendons compte de notre activité aux collectivités qui nous aident par leur subvention (Mairie d'Orthez, Conseil général, CCAS d'Arthez de Béarn). De même nous sommes contrôlés à posteriori par l'Association des Donneurs de Voix, structure dirigeante des Bibliothèques Sonores. Soyez donc rassurés.

 

..... Stéphane Hessel montre que c'est de l'indignation que naît la résistance et par suite l'action qu'il prône non violente.  

Vous êtes en train de vous demander où je veux en venir. 

Je veux tout simplement vous faire part de mon indignation à voir l'évolution prise par l'Association des Donneurs de Voix depuis que ses instances dirigeantes sont composées de ces hiérarques venus du monde de l'entreprise. L'économique a pris le pas sur la gestion de bon père de famille qui était la nôtre. Nous sommes entrés dans le concurrentiel vis-à-vis des autres associations. L'audiolecteur, sujet de toute notre attention est devenu objet de marketing audio. Ce qui importe c'est de fabriquer, je dis bien fabriquer, un produit de très haute qualité, au niveau des compact-discs du commerce. Comme si nous disposions de studios d'enre gistrements avec ingénieur du son pour les corrections éventuelles. Plus aucun espace de liberté.

J'entre donc en résistance contre cette volonté de détruire la relation privilégiée que nous avons avec nos amis déficients visuels au profit d'une relation quasi commerciale. · Est-ce plus important d'avoir des livres enregistrés par des comédiens professionnels que d'écouter les CD de nos Donneurs de Voix locaux, même s'il n'atteignent pas la perfection, pourvu que le lien social et l'amitié continuent à entourer nos audiolecteurs ? · Quel est l'état le plus discriminant pour le déficient visuel ? C'est l'isolement. Ce n'est pas lorsque les échanges se feront par téléchargement informatique depuis un serveur national que cet isolement sera réduit, bien au contraire. On risque même des exclusions.

 

Les normes qui nous sont imposées relèvent du légal par rapport aux statuts et aux règlements de l'association des donneurs de voix. Mais pour moi le légal ne prime pas sur le légitime. Je suis désolé d'être obligé d'exprimer ce sentiment d'indignation devant vous, mais à notre niveau, nous ne pouvons pas agir sur les structures nationales. Alors que vous, Messieurs les élus avaient cette possibilité de changer la loi, si elle n'est pas juste ou légitime.

En parlant d'élus, je constate une certaine analogie dans nos actions respectives.

Que cherchons-nous? : des voix. Pour nous des belles voix, anonymes. Pour vous de bonnes voix.

 Donner sa voix c'est enregistrer le texte d'un tiers, c'est aussi exprimer son opinion personnelle par un vote. Lorsque l'on se retrouve sans voix, la situation est différente. Pour nous c'est passager, d'ordre médical.

Pour vous c'est plus délicat, car c'est la voix du peuple qui s'est exprimée. Si l'on change de voix, nous prenons un autre ton Pour vous c'est pour prendre une autre direction.

Et comme nous sommes toujours en recherche de nouveaux Donneurs, disons que nous allons à la pêche aux voix. Pas vous bien sûr...

 


 

 J'adresse nos remerciements à tous ceux qui nous soutiennent amicalement et financièrement, les deux n'étant pas incompatibles. Un merci particulier cette année, aux Aînés Ruraux des Pyrénées Atlantiques dont la générosité doit nous permettre de fournir à nos audiolecteurs les appareils spécialisés pour une écoute de qualité, au moindre coût. Merci à nos animateurs, animatrices, donneurs et donneuses de voix. Un grand merci à notre technicien correcteur.

Je vous renouvelle mes vœux de bonne et heureuse année et vous remercie de votre attention.